Engagements et honoraires

Qualité des soins

  • Vous écouter pour cerner vos attentes
  • Vous proposer les meilleures options de traitement et vous les expliquer
  • Respecter les règles d'hygiène et d'aseptie aux normes CE
  • Choisir des matériaux de qualité que ce soit pour un simple soin ou des restaurations prothétiques plus complexes 
  • Travailler avec les prothésistes français
  • Éviter tout retard et respecter les horaires de rendez-vous
     

No stress

De nombreux patients présentent un certain stress lors de leur visite chez le dentiste.

Vous pourrez vous rendre compte par vous-même que ce stress disparaîtra.

(ce sont les patients qui le disent le mieux !) 

 

Honoraires et remboursement – Comment ça marche ?

  • 1. Les actes « opposables » ou actes « conventionnés »

Il s'agit d’actes figurant à la CCAM (Classification Commune des Actes Médicaux), ce sont les soins dentaires courants : petite carie, dévitalisation, extraction simple, radios...

Nous sommes conventionnés avec la sécurité sociale (SS), donc nous ne prenons pas de dépassement d’honoraires sur ce type d’acte, ce qui signifie que vous serez remboursés à 70% par la SS et les 30% restant pourront être remboursés par votre mutuelle complémentaire si vous en avez une.

  • 2. Les actes « non opposables », avec dépassement d’honoraires

D’autres soins figurent à la CCAM, mais font appel à des techniques ou à des matériaux plus élaborés, il s’agit essentiellement des prothèses dentaires (couronnes, inlays…), ce sont des actes à honoraires libres et ils feront TOUJOURS l’objet d’un devis préalable.

Le tarif conventionnel de la SS pour ces actes est inférieur au tarif facturé. La SS vous remboursera 70% de son tarif conventionnel, si vous avez une mutuelle complémentaire elle vous remboursera a minima les 30% restants.

Le dépassement d’honoraires pourra être pris en charge pour tout ou partie par votre mutuelle complémentaire en fonction du contrat que vous avez souscrit.

  • 3. Les actes dits « non remboursables »

Certains actes, bien que figurant à la CCAM, et ayant donc été validés scientifiquement, ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. Citons par exemple les implants, les soins de gencive (parodontite), le blanchiment, etc… Votre complémentaire santé pourra participer aux frais en fonction de votre contrat. Ces actes feront l'objet d'un devis préalable.

 

Votre santé buccodentaire est un investissement à long terme.
Conserver vos dents coûtera toujours moins cher que de les perdre et d’avoir à les remplacer.